La maternité et/ou la paternité impliquent de grands changements dans une vie.
Avant d’y être confronté.e, on n’imagine pas ce que c’est ou bien à la baisse.

Avant d’être maman, beaucoup de sujets m’étaient inconnus ou ne m’importaient pas plus que ça.
Il y a pas mal de sujets dont j’aurais aimé que l’on me parle notamment pendant la grossesse et dans les débuts.

Je vous propose donc dans cette rubrique des articles autour de l’éducation.

Le congé parental, ou congé parental d’éducation dans son intitulé officiel.
En quoi ça consiste ? Quelles en sont les modalités ? Le montant de la compensation financière ?
Ainsi que quelques témoignages.
Lire la suite.

Je parle dans un autre article plus en détail du congé parental. J’y expliquais brièvement en comparant les conditions du congé parental en France, qu’il est parfois compliqué voire impossible pour des parents de le prendre.
Je vais revenir là-dessus ici plus en détails avec quelques témoignages.Lire la suite.

Quand on devient parent, on est vite confronté.e à un choix concernant la garde de son enfant. En effet en France le congé maternité n’est que de quelques semaines, (que dire des 14 jours du congé paternité ?), et très vite la mère est enjointe à reprendre le travail. Se pose alors la fameuse question : congé parental ou garde ? Lire la suite.

Pour faire des commentaires sur l’éducation d’un bébé/d’un.e enfant, y a souvent du monde qui se bouscule au portillon. Et on en entend souvent des belles. J’ai pour habitude partager celles lues/entendues à propos de l’allaitement sur Paye ton allaitement.
J’avais prévu de vous partager un petit top 5 des perles liées à l’entrée d’un bébé en mode de garde (crèche, ass mat…). Lire la suite.

Le gouvernement a récemment annoncé un changement dans le congé paternité et d’accueil de l’enfant à venir. Actuellement il est de 11 jours, non fractionnables. Il peut-être pris à la suite des 3 jours d’absence à la naissance ou plus tard mais impérativement dans les 4 mois qui suivent la naissance. Sa durée peut être réduite à l’initiative du parent.
A partir de juillet 2021 il passera à 28 jours dont 7 obligatoires.
Alors, réelle avancée ou non ? Lire la suite.

Les séparations de couple, mariés ou non, sont fréquentes. Voici quelques chiffres.
En 2016 selon l’INSEE, 128 000 divorces étaient prononcés. Pour comparer, en 2017, 228 000 mariages étaient célébrés. Et ce sans compter les séparations suite à une union libre. En 2009 près de 60% des divorces impliquaient au moins un enfant mineur et entre 2009 et 2012 191 000 mineurs étaient impliqués dans un divorce. Lire la suite.

Une des grandes étapes de la vie de bébé, et chère à beaucoup de parents, j’ai nommé l’acquisition de la propreté, ou devrait-on plutôt dire de la continence. Ici on en est en plein dedans, et j’me suis dis qu’un article évolutif sur le sujet serait sympa pour pouvoir échanger sur le sujet. Lire la suite.

Gros GROS sujet qui revient souvent dans les groupes de mamans sur Facebook et on peut souvent y lire les mêmes aberrations.
A lire certaines conversations, en mettant le pied dans une PMI, pour la moindre raison on se fera enlever son enfant. Lire la suite.

Vous avez peut-être déjà croisé cette affiche ? Elle est généralement disposée dans tout lieu fréquenté par des enfants : école, centre de loisirs, cabinet médical… C’est un affichage obligatoire.
Mais finalement, ce numéro sert à quoi ?
Lire la suite.

QU’EST-CE QU’UN LAEP ? Le LAEP est un lieu d’accueil et de soutien à la parentalité, inspiré des « maisons vertes » créées en 1979 par Françoise Dolto qui dit d’ailleurs :
« Ni une crèche ni une halte-garderie, ni un centre de soins, mais une maison où mères et pères, grands-parents, nourrices, promeneuses sont accueillis… et leurs petits y rencontrent des amis. ». Lire la suite.

Le cododo… Avec l’allaitement et la fessée je crois que c’est l’un des sujets les plus passionnels des réseaux sociaux.
Tout le monde y va de son petit avis à coup de : « et le couple dans ton ça ? », « c’est une mauvaise habitude », « il.elle ne voudra jamais dormir dans son lit si vous commencez comme ça » etc etc. Lire la suite.

Le portage est quelque chose qui se démocratise de plus en plus dans les sociétés occidentales. Dans certaines cultures, cela se pratique depuis des millénaires.
Mais pourquoi porter bébé ?
Lire la suite.

On a parlé ici de pourquoi porter bébé, mais une autre question est importante à mes yeux sur ce thème : comment ?
Le portage se démocratise mais on voit encore dans la rue un florilège de bébés mal portés.
Pas toujours facile pour les parents, entre la vente de porte-bébés non physiologiques dans les magasins, et le manque d’accompagnement une fois l’écharpe ou le porte-bébé acheté. 
Lire la suite.

On ne va pas revenir sur le portage physio ou non, ça a été fait ici et je vous remercie d’ailleurs de votre enthousiasme pour cet article. Mais c’est vrai, que même en réduisant le choix aux moyens de portage physiologiques il y a beaucoup  énormément de choix. Au début, quand on n’y connait rien et qu’on nous parle d’écharpes, de préformés, de sling, de tissées… on est vite vite perdus.
Et non tous les modes de portage ne conviennent pas à tou.te.s. Lire la suite.

Les repas en famille ou de fête avec un bébé peuvent être assez perturbants pour lui. Surtout les premières fois. Ses besoins peuvent en effet être mis de côté à cause des préparatifs, des rassemblements. Il y a souvent beaucoup de bruit, de monde, de nouvelles odeurs. Les personnes de la famille n’ayant pas trop l’occasion de le voir peuvent ressentir une grosse envie de le prendre dans les bras, lui faire des bisous… 
Lire la suite.

Pas mal de mères ou de pères se voient reprocher par leur entourage, que leur enfant ne veuille pas embrasser. Son papi, sa mamie, son oncle ou qui sais-je encore.
J’ai déjà abordé le sujet dans l’article plus global Les repas en famille ou de fête avec un bébé. J’ai envie d’aborder aujourd’hui ce sujet dans un article dédié. Lire la suite.

Noël est maintenant dans à peine plus d’un mois, et beaucoup de personnes ont commencé à acheter les cadeaux pour les enfants de leur entourage : enfants, filleuls, nièces et neveux, petits-enfants… J’ai commencé aussi, et je suis déjà soûlée de voir toujours les mêmes rayons fille et garçon dans les magasins.
Lire la suite.

Souvent, quand on parle éducation, que ce soit sur les réseaux sociaux ou ailleurs, le même argument revient souvent, à savoir « c’était mieux avant ».
On a parfois le droit à la variante, « nos parents faisaient comme ça, on est pas morts »
Ah bon ? Vraiment ?
Lire la suite.