Ile prend mon sein pour une tétine

Combien de fois ai-je lu cette phrase ? Sur des groupes Facebook notamment.
Venant de mères allaitant leur bébé, et comparant leur sein à une tétine/une susu/une suce/une totote…

Les risques de la tétine

Pourtant si elle a traversé les âges, en évoluant (notamment au niveau de la matière), son utilisation massive ne se remarque que depuis le 20ème siècle.
Et là encore, si des professionnel.e.s de santé la glorifiaient, en vantant notamment le fait que ça calme l’enfant, permet d’éviter qu’ile suce son pouce etc tou.te.s étaient loins d’être unanimes.
C’est encore le cas maintenant.

En effet, l’utilisation d’une tétine présente des risques, souvent minimisés aujourd’hui.
Quand certain.e.s professionnel.le.s avancent qu’elle réduit les risques de MSN, d’autres rappellent qu’elle entraine des risques de déformation de la mâchoire et du palais, un risque plus élevé de caries du à un excès de salivation.
Elle entraîne également un risque de dépendance, pouvant entraîner un arrêt tardif et des difficultés d’élocution et retards dans la communication.
En dehors de ces risques qui concernent tou.te.s les enfants, la tétine peut également compromettre l’allaitement. L’OMS elle-même en déconseille l’utilisation, ainsi que des biberons. (source)
Ce panneau de Maman Lune résume pourquoi :

tétine lesptitesmainsdabord maman lune

Vous pouvez trouver l’article complet ici.

Ce que traduit la phrase « mon enfant prend mon sein pour une tétine »

Dans le fond ce que traduit cette phrase est surtout une méconnaissance des rythmes et besoins d’un enfant.
En effet, quand ile tète régulièrement, la mère s’inquiète alors, que son enfant tète pour autre chose que se nourrir (comme il le ferait avec une tétine), de la quantité que son enfant prend au sein ou encore de la qualité de son lait.
La moyenne de tétées se situe autour de 8 à 12 par 24h pour un.e enfant allaité.e exclusivement. Sachant que ça peut être plus.
En effet, le lait maternel se digère vite, et l’enfant tète plus souvent en plus petites quantités que s’ile prenait un biberon de PCN.
Mais une tétée ce n’est pas qu’un acte nourricier.
Un.e enfant peut aussi téter pour partager un moment câlin avec sa mère, se réconforter, consoler…
Et un.e enfant non allaité.e a aussi besoin de moments câlins.
Je prend les devants je ne dis pas qu’un enfant qui a une tétine n’est pas câliné, mais si certain.e.s surnomment la tétine le bouchon, ou qu’elle est appelée pacifier outre atlantique ce n’est pas anodin…

L’influence de la société

Présentée comme indispensable la tétine ne l’est absolument pas, et bien des enfants s’en passent, sans nécessairement prendre le pouce.

Mais par qui la tétine est présentée comme indispensable ?
Les marques, en premier lieu.
Impossible de passer à coté des nombreuses publicités de différentes marques.
Que ce soit à la télé, dans les magazines ou encore parfois dans des cabinets médicaux… Oui oui, jusque là…
Les rayons de puériculture dans les magasins et les pharmacies abondent aussi.
Même des marques ne commercialisant pas de tétines font des partenariats avec d’autres, et en offrent aux (futures) mères. Oui oui, offrent…
Pourtant c’est contraire au code international, et cela peut être assimilé à de la publicité mensongère puisque certaines se permettent d’affubler leurs publicités de phrases trompeuses, ne reposant sur aucune étude comme :
« La Sucette (…) est un très bon moyen de calmer le besoin de succion naturel. Sa forme ovale est très appréciée par les bébés allaités car elle reprend la forme du téton. »
«  »spéciale bébé allaité »
« physiologique »
« imite la forme du sein »…

tétine lesptitesmainsdabord

En dehors des marques, qui portent une responsabilité, on retrouve la tétine partout.
Pas mal de représentations de bébés se font avec une tétine.
Affiches, livres jeunesse…
Elle est partout.

tétine lesptitesmainsdabord

Pas mal de professionnel.le.s mettent également la pression aux parents pour qu’ils l’introduisent quand ce n’était pas déjà fait, sous différents motifs fallacieux :
– son effet anti douleur pendant un soin, alors qu’il est toujours possible de faire téter le sein ou le petit doigt la majeure partie du temps,
– faciliter la séparation du bébé lors d’une garde.
Mais d’autres encore plus farfelus montrant encore une fois le manque de connaissances :
– pour que la mère ne soit pas l’esclave de son enfant,
– pour que l’enfant comprenne que le sein est pour manger (qui a décrété ça ?)…

Vous pouvez retrouver ici un article les marques anti allaitement et la page Facebook Paye ton allaitement qui recense les publicités de ce type, et anecdotes.

Pourquoi la tétine ?

Finalement, quand on pense avoir besoin d’une tétine, il vaut mieux se poser la question du pourquoi ?
Douleurs ? Fatigue ? Très grande fréquence de tétées ? Pleurs réguliers et intenses de l’enfant ?
Et explorer et creuser ces pistes pour y remédier autrement.
Coliques, tensions physiques, transfert du lait insuffisant…

Pour finir, une bouche de bébé est faite pour communiquer, se nourrir, stimuler, découvrir le monde, s’exprimer, téter, demander de l’amour.
Ce petit bout de plastique n’y a pas sa place.

tétine lesptitesmainsdabord

 

One Reply to “Ile prend mon sein pour une tétine”

  1. Cc je me permet juste de préciser que en tant que maman de bébé préma on a eu de cesse de me rabâcher que elles en ont besoin lors des soins pour leur donner du saccharose (certain soin stérile donc fait dans l’incubateur ..) mais la tétine est depuis longtemps retiré.de leur vie Nous parent ne la donnont pas. Les puéricultrices de nuit en donnent elles…
    J’en ai une dizaine que je retirais quotidiennement de leur lit…

Laisser un commentaire