Faire don de son lait

faire don de son lait

Allée au salon baby samedi dernier, je me suis rendue compte en tombant sur un stand du lactarium de Necker que je n’en ai jamais parlé ici.

Et pourtant, le don de lait est vital et mérite qu’on diffuse son existence. Avant d’être enceinte, je n’en avais jamais entendu parlé et ne croyais pas ça possible.

Pas eu l’honneur d’en faire. Ayant repris le boulot à la fin du congé maternité j’ai utilisé en toute logique mes stocks de lait pour mon fils. Quand j’ai pu avoir plus de stock que nécessaire, autour des dix mois de bébé, mes horaires n’étaient pas compatibles avec ceux de collecte du lactarium de Necker.

Quelques infos sur le principe :

Qu’est-ce qu’un lactarium ?

Un centre de référence, placé sous la responsabilité d’un médecin pédiatre ou gynécologue-obstétricien.
Il y en a 19 au total en France.
Il s’occupe de collecter le lait de mamans anonymes et bénévoles.
Après l’avoir analysé et pasteurisé, il est distribué aux services de néonatalogie pour nourrir les 2500 prématurés qui ont besoin chaque année.

Comment marche le don concrètement ? 

De manière générale, la maman contacte le lactarium qui lui demande de remplir un document et fournir un certificat médical ainsi qu’une prise de sang pour s’assurer que sa santé est compatible avec le don.
Une fois la possibilité de don validée, le lactarium prête le matériel nécessaire à la maman et lui explique les procédures à suivre, pour le recueil de lait et sa conservation.
Puis régulièrement, une personne vient collecter le lait au domicile de la maman.
Ceci dit, chaque lactarium a son fonctionnement. Par exemple, certains lactariums ne prennent que les dons de lait de mamans qui ont des bébés de moins de six mois, alors que d’autres vont jusqu’à un an.
Le mieux reste de contacter celui dont vous dépendez et voir avec eux directement.

Vous pouvez trouver la liste des lactariums en France ici.
Pour les mamans belges, vous pouvez les trouver .

Si vous en avez l’occasion n’hésitez pas. Et bravo et merci à celles qui le font déjà.

Et vous ? Vous avez déjà donné votre lait ? Vous l’envisagez ?

11 Replies to “Faire don de son lait

  1. mon mini loup a été en néonat et quand il en est sortit, il leur restait des biberons de mon lait (congelé), il m’on appeler pour savoir si je souhaitai le récuperer ou qu’il parte au lactarium pour les autres bébés, comme je n’en avais pas besoin il l’on gardé pour les petits loulous qui en avait besoin^^

  2. J avais pensé à cette idée, mais je n habite pas à proximité d une centre de collecte (2h de route) du coup j ai abandonné l idée et puis au final je crois que me pomper tous les jours ça m aurait vite fatigué.

    Mais c est une belle initiative

  3. Je n’ai pas allaiter mes enfants. Pourquoi je sais pas mais dans ce cas j’ai jamais penser à donner du lait
    Je suis admirative des mamans qui donnent le sein 🙂 Et je trouve ça admirable aussi de faire ces don

    bisous

  4. Je m’étais inscrite pour en faire don lors de la naissance de mon fils, je considérais ça comme une évidence, et bon malheureusement j’ai eu zéro lait (même pas pour mon fils) du coup je n’ai pas pu faire de don mais en tout cas bravo à toute celle qui peuvent le faire je trouve ça top 🙂

    1. c’est étonnant que tu n’aies pas eu de lait. souvent c’est plus lié à de la méconnaissance des professionnels. mais l’intention était là et c’est beau ^^

  5. J’ai donné mon lait (peu de temps malheureusement). Ce qui m’a frustré c’est quand la personne du lactarium m’avait expliqué à la fin que notre lait, que l’on donne bénévolement en pensant au bien-être des prématurés est en fait revendu 80€ le litre aux hôpitaux… (Région Rhône-Alpes). Un peu déçue que ce don soit finalement facturé aux hôpitaux 🙁

    1. Bonjour je comprend que quand on apprend ça ça puisse refroidir mais ils fournissent le matériel, paient les personnes qui font la collecte mais aussi le secretariat, le traitement du lait etc

Laisser un commentaire