Jouet fille ou jouet garçon ? – Coup de gueule

jouet fille ou garçon

Noël est maintenant dans à peine plus d’un mois, et beaucoup de personnes ont commencé à acheter les cadeaux pour les enfants de leur entourage : enfants, filleuls, nièces et neveux, petits-enfants…

J’ai commencé aussi, et je suis déjà soûlée de voir toujours les mêmes rayons fille et garçon dans les magasins.
Toujours le même rose dans les rayons filles, toujours le même bleu dans les rayons garçon.

Un garçon n’aurait donc pas le droit de jouer à la poupée ? Une fille n’aurait donc pas le droit de jouer avec des véhicules de toute sorte ?

Est-ce vraiment les valeurs qu’on souhaite donner à nos enfants ? Les enfermer dans des cases, et ne pas les laisser libres de leurs loisirs.

Les inégalités entre femmes et hommes, dans la vie professionnelle, dans la vie personnelle, sont notre quotidien à tous.
Beaucoup s’en plaignent mais perpétuent ce sexisme à travers l’éducation donnée aux enfants.

Non, laisser un garçon jouer à la poupée ou au poupon ne fera de lui ni un « pd », ni une « tapette » comme je peux souvent lire.

Non, laisser une fille jouer à la voiture, à la bagarre, n’en fera ni une « camionneuse », ni une « goudou ».

Comme si de simples jouets pouvaient définir l’orientation sexuelle, qui soit dit en passant  ne regarderont qu’eux plus tard…

Cela fait deux jours de suite que dans la rue on appelle mon fils de bientôt deux ans ma puce. Pourtant il n’a pas vraiment le physique d’une fille (ce qui en soit ne me ferait ni chaud ni froid), mais oui, il tient dans ses bras un poupon habillé en rose, hérité d’une de ses cousines, dont il adore s’occuper et qu’il balade partout. Quand il n’a pas en plus le sac à main reine des neiges de sa soeur qu’il remplit de ses lego et autres jouets à emmener chez la nounou.

Voilà mon petit coup de gueule en cette période de l’année, laissons nos enfants tranquilles.

Je clos avec le petit partage d’images que j’affectionne particulièrement sur le sujet :

catalogueantisexistenoelmixcite31-4

Une autre :

jouet-garcon-fille

Et ma préférée :

img_9158

 

Et vous ? Etes vous autant exaspéré que moi ou ne vous êtes-vous jamais posé la question ?

Pour ceux et celles que ça intéresse, Oxybul est un des rares magasins qui ne distingue pas ses rayons par genre, mais plutôt par catégorie jeux d’éveil, de construction…
D’ailleurs, on peut voir dedans des photos de filles et de garçon jouer à la cuisine, au bricolage…
C’est un critère pour vous quand vous faites vos cadeaux ?

50 Replies to “Jouet fille ou jouet garçon ? – Coup de gueule

  1. J’ai laissé mon fils jouer avec tout et la cuisine côtoie les outils,la poupée, les dinosaures! pour autant, depuis qu’il est entré à l’école, il va de lui même bien plus précisément sur les jouets « garçons ». J’ai noté une certaine volonté de bien marquer son appartenance aux « garçons » quand bien même j’essaie toujours de tempérer, par exemple quand il me dit  » le rose c’est une couleur de fille », je lui dis « non, c’est une couleur, comme le violet ou le bleu ». Bref, pour moi, jouets de fille ou jouets de garçon,un jouet est un jouet, il faut respecter les envies des enfants .
    Se battre contre les clichés est une bonne chose, ceci étant, avec mon fils, j’ai pris sur moi, et je n’allais pas lui acheter une autre poupée s’il voulait des pirates par exemple. 🙂

  2. J’en parle aussi ce matin 🙂 Je trouve ça tellement compliqué de se battre contre les clichés véhiculés par leur entourage (les camarades d’école, certains membres de la famille, …). Petit pas par petit pas, on aura leur peau ! Belle journée

      1. Tout à fait, les petits ruisseaux font les grandes rivières. Ah nous, on a jeté celui de l’enseigne (La Grande Récré ? Picwik ? Je ne sais plus) qui indiquait clairement « Le monde des filles » « Pour les garçons »

  3. Je n’ai pas l’habitude de commenter des articles de blogs mais là… c’est un sujet auquel je suis sensible depuis mon enfance!! Car je n’aimais pas les poupées, mais j’aimais les jeux de construction que l’on trouve au rayon garçon. Conclusion : d’après le marketing et les idées bien ancrées chez beaucoup de parents, les activités autres que devenir la parfaite mère au foyer* amoureuse de shopping et maquillage sont réservées aux garçons… Dommage que les filles ne soient pas équipées du même cerveau hein…

    Maintenant que je suis belle-maman je me rends compte à quel point c’est ancré chez les enfants dès le plus jeune âge. La publicité, les rayons des magasins, les fabricants de jouets, les parents, l’école, la famille….. tout le monde cultive ces clichés sur ce qui est pour les filles ou pour les garçons. Ca commence par les jouets et finalement ça touche aussi les tâches ménagères, les loisirs, les professions. Et maintenant que je suis maman j’espère encore plus transmettre une autre façon de penser à mes garçons. Heureusement, mon (futur) mari est sur la même longueur d’onde.

    *PS : Je n’ai rien contre les mères au foyer puisque j’ai fait le choix de le devenir pour m’occuper moi-même de mon fils. J’en veux seulement à notre culture qui vise à enfermer et limiter les gens dès le berceau.

    1. Je te rejoins totalement. Je déteste de manière générale l’idée d’être enfermé(e) dans une case. Petite j’avais des barbies, mais je jouais aussi aux jeux de guerre avec mon frère et j’adorais ça. je n’aimais pas qu’on dise de moi que j’étais un garçon manqué. et je me désole tout comme toi des comportements inégalitaires auxquels on assiste tous les jours. Je suis aussi persuadée que tout (ou une grande partie en tout cas), se joue pendant l’enfance. et que si dès le départ, il n’y avais pas autant de clivages, les enfants ne seraient pas élevés dans ce sexisme permanent. Merci de ton retour en tout cas, et ça fait du bien de voir qu’on est plusieurs à le penser 😀

  4. Ah ça m’exaspère au plus haut point!
    J’ai acheté des rollers roses à ma filleule, ça n’existe pas en couleur unisexe… grrr
    Bon, elle est ravie, c’est sa couleur préférée! C’est ça le principal 🙂
    Il y a quelques années j’ai fabriqué une cuisinette pour mon neveu, avec sa toque de grand chef… Il était ravi, et ses deux frères jouent encore avec 🙂
    Sinon il y a pas mal de parents qui ont cette tendance à préférer le « rose pour les filles, bleu pour les garçons ». Je le constate, puisque je crée des articles textile sur mesure… Les parents qui ne choisissent pas le rose ou violet pour leur fille sont plutôt rares.
    Et il y a ceux qui offrent et ne connaissent pas les goûts des parents, et restent dans ce schéma de couleurs classiques en pensant qu’ils ne prennent pas de risque.
    Ceci dit ma propre fille a longtemps aimé le rose. Je me demande dans quelle mesure le mimétisme a un rôle là dedans. Quand je lui ai dit que ma couleur préférée était le vert, elle a subitement trouvé que le rose c’était « pour les petites filles ». Comme si elle était libérée et pouvait affirmer ses propres goûts.

    1. Je pense que c’est aussi un manque de choix. ici la plus grande de 7 ans appréciait un peu le rose. mais quand on faisait les magasins difficile d trouver des alternatives. on a reçu récemment le catalogue H&M, j’ai vérifié et ai montré à mon mari parce que ça m’exaspérait, 80% des vêtements étaient roses ou contentaient un peu de roses, et pour ceux pour lesquels ça n’était pas le cas, des coeurs ou des paillettes…

  5. Malheureusement, les mentalités évoluent vraiment tout doucement… Je me souviens des regardes insistent lorsque mon p’tit bonhomme jouait dehors avec sa poussette. pffff
    Et encore, on avait réussi à lui trouver en brocante un modèle très neutre métallique style année 70. Alors imagine un peu si il était sorti avec la poussette rose classique…

  6. L’image des organes génitaux j’adore mdrrrrrrrr !!!! Je l’avais vu circuler sur FB et j’avais kiffé !!!!
    Mais sinon c’est pareil, je supporte pas les vieux clichés sur les jouets pour filles et les jouets pour garçons ! Quand j’étais petite je pouvais pas m’encadrer les Barbies, je voulais une voiture téléguidée et mon kiff c’était les jeux d’extérieur, les peluches, les pistolets à eau…. bref TOUT sauf le rose et les poupées !!!!!!

  7. Je suis tout aussi exaspérée que toi… Et je me permet de le faire savoir dans chaque (rare) magasin de jouets dans lesquels je vais.

    Dans le site de jouet pour lequel je travaille, nous faisons du Design pour Tous une priorité : pas de jouets genrés, et pas non plus d’âge sur les jouets (sauf ce qui est interdit au moins de 3 ans pour des raisons de sécurité ou d’ingestion possible). Parce qu’après tout, un enfant de 8 ans peut adorer jouer avec un jeu pour plus petit, mais les codes de l’âge lui feront dire que « c’est pour les bébés ». Après tout chaque enfant va à son propre rythme et devrait pouvoir jouer avec ce qu’il aime !

    Je prenais des poupées et cuisinières à mon fils lorsqu’il était enfant parce qu’il en rêvait, et pour Louise, c’est camions de pompiers et établis de bricolage ! Vive le design pour tous, adapté aux besoins de chaque enfant et non pas en fonction de son sexe 🙂

    1. ah ah les rares fois où je mets les pieds dans un magasin type la grande récré (dont provient la photo je crois), j’avoue que je vais la réflexion aussi. ça m’exaspère
      je suis bien d’accord pour l’âge aussi
      j’ai commandé il y a peu les éléments de construction avec plexiglas coloré sur hop’toys :p
      et je sais que les grands vont autant y jouer que mon loulou à qui il sera offert pour son anniversaire
      ici, les jeux sont offerts aux anniversaires ou Noël princiapelemnt à l’un, mais dans les faits ils jouent quasi tous avec tout
      et au centre de loisirs c’était la bataille avec mes collègues pour maintenir les coins de jeux d’imitation dans les salles
      la période où j’ai eu des CE1, on était les seuls avec les CP à avoir gardé des coins dinette/animaux/construction… et les grands pendant les moments d’accueil (où chacun pouvait aller dans n’importe quel salle) venaient squatter nos salles parce que dans les leurs y avait pas grand chose à part des livres, des jeux de société et de quoi dessiner

  8. Alors je suis totalement d’accord avec toi. Par contre, j’ai lu un truc l’autre jour qui m’a choqué à l’inverse : « ma fille m’a demandé une poupée, je vais donc lui acheter un dictionnaire à la place »… Je trouve ça un peu extrême… J’ai toujours eu des jouets type poupées, poupons… ça ne m’a pas empêcher d’avoir ma période « garçon manqué »… Et mon petit frère jouait souvent avec nos poupées et au final, c’est peut-être un des garçons les plus pacifiques que je connaisse…
    Je connais un autre garçon qui demandait des cuisines lorsqu’il était petit… Au final, il a fait de la cuisine, et plus spécialement de la patisserie, sa passion, alors, tant que l’enfant est heureux, tout en lui ouvrant l’esprit, c’est l’essentiel 🙂

    1. je vois pas bien le rapport entre la poupée et le dictionnaire en effet ?
      mon fils a une cuisine, des poupées/poussettes…
      même s’il devient pas cuisinier au final je vois pas le souci, ici c’est plus papa qui fait à manger que moi

  9. Alala chaque année j’ai envie d’ecrire cet article !! J’ai adoré ta sélection d’image. D’ailleurs j’ai écris un article sur la mode non genré c’est sûrement en s’intéressant à cette problématique toute l’annee que les choses changeront à Noël

  10. Parfois certains parents en deviennent ridicules, pour ne pas dire complètement c****. Alors oui bien évidemment je suis contre les genres, ma fille a 5 ans, certes elle se tourne naturellement vers les princesses et paillettes mais elle aime aussi les constructions et héros hommes.

  11. Je ne peux qu’être d’accord avec toi. Tous ces stéréotypes qu’on nous inflige dès la naissance, c’est incroyable.
    J’espère que les magasins de jouets vont prendre conscience de cela !

  12. Je suis totalement d’accord avec toi ! Je n’est pas encore d’enfants mais je sur sur que si mon fils me demande une poupée ou ma fille un ballon de foot il n’y aura aucun soucis et mon conjoint a le même discours que le mien donc ça va.

  13. Coucou !

    Je suis tout autant exaspérée de voir le matraquage qui est fait dès le plus jeune âge sur les différences entre les sexes. Franchement, je trouve ça carrément glauque les rayons des magasins avec les poupées d’un côté, les voitures de l’autre… Et le pire, ce sont les préjugés des adultes sur les enfants qui jouent avec tel ou tel jouet, c’est tellement étriqué d’esprit !
    Bref, je te rejoins totalement sur ton coup de gueule, en plus en ayant travaillé avec des enfants et maintenant des ados, je me rends bien compte que c’est à ces âges qu’il faut éduquer à l’égalité 🙂

  14. Je valide totalement tes propos. J’ai d’ailleurs partagé ton très bel article! Mon fils a toujours eu une poupée (garçon) mais même ça, ça faisait jaser! Il a une cuisine. Il a eu un aspirateur et un balai! La fille qui en fait des caisses 🙂

    1. oh merci
      oh bah ici on a la totale lol
      la dernière fois on a essuyé des réflexions parce que sa trottinette est rose, et qu’on avait avec nous la poupée mascotte de la classe qu’il était hyper content d’avoir pour le week end…

      1. Tu sais des fois je suis surprise que les gens pensent encore comme ça! Ce weekend, j’ai pensé à toi! On est allé au resto avec des amis, et mon fils voulait emmener sa poupée (qu’il avait pas sortie depuis 4 moi!). Notre amie quand elle a vu la poupée a dit : c’est génial!! Il a une poupée! Ça fait plaisir! Du coup, on a parlé de ton article

        1. oh c’est cool ça ^^
          nous il a essuyé des réflexions très limites par un enfant plus âgé, avec sa mère qui disait rien, j’étais à deux doigts de perdre ma bienveillance
          trotinette rose, et on avait avec nous la poupée mascotte de l’école pour le week-end

  15. Hello, je ne m’étais jamais vraiment posé cette question. Peut-être parce que je n’ai pas d’enfants. Mais en te lisant, je suis plutôt d’accord. Adulte, on se bat pour l’égalité hommes-femmes et pour que le ménage soit partagé entre les deux. Notre côté schizophrène nous cantonne à offrir des poupées et des cuisinières aux petites filles et des camions aux petits garçons. Maintenant, je suis avertie, je ferais attention à ça avec mes futurs enfants. Merci !

  16. Je n’ai pas d’enfants mais ça ne m’empêche pas de trouver tout ça bien relou !
    Le jour où on comprendra que les bases de l’éducation et de l’ouverture se façonnent dès l’enfance et dans le quotidien on fera un grand pas !

  17. Je suis tout à fait d’accord avec toi ! Y’en a marre de ces gens qui croient encore en 2017 que les poupées c’est que pour les filles, que les voitures c’est que pour les garçons, que l’un ne peut pas jouer à ça… Personnellement, si plus tard mon fils/ma fille veut se mettre à jouer à des jeux qui ne sont « pas fait pour lui » je le laisserai qu’importe l’avis des gens. Après tout on est tous libre de faire ce que l’on veut, de jouer à ce que l’on veut ! Les magasins devraient clairement pensé à changer ça. Ce n’est plus possible !

  18. Je suis aussi exaspérée par ce genre de choses. Que l’on regroupe de manière instinctive des jouets type « fille » dans un rayon et « garçon » de l’autre, ok, mais de là à tout nommer… après il faut voir qu’il y a encore beaucoup de gens qui raisonnent en termes de « jouet fille » « jouet garçon » 🙁

    1. honnêtement même de manière instinctive ça ne me va personnellement ^^
      on peut très bin faire comme font des magasins comme oxybul par type de jouets : imagination, construction, éveil… ^^

  19. Je suis entièrement d’accord ! Il n’y a pas de distinction fille/garçon à faire. Si déjà dès leurs plus jeunes âges, on leurs apprenait plutôt à jouer ensemble aux mêmes jeux sans que cela pose de problème, cela gommerait un peu tous ces stéréotypes qui sont encore tellement ancrés dans notre société.
    Je n’ai pas d’enfants, mais j’estime que j’ai eu beaucoup de chance de ce point de vue là puisque j’ai pu jouer à tout ce que je voulais sans qu’on me l’interdise parce que j’étais une fille. Parfois je me dis que c’est peut-être dû au fait que j’ai eu une maman militaire (ce qui reste assez rare) et que par conséquent, je trouvais ça totalement normal sans me dire que c’est un métier « pour les garçons » par exemple. Je n’ai pris conscience que très tard que ce n’était pas forcément « acceptable » dans la société qu’une fille joue aux voitures ou qu’un garçon joue à la poupée.
    Tout ça pour dire que tu as tout à fait raison de laisser ton petit bout jouer à ce qu’il veut ! Nous ne sommes personne pour leurs imposer un jouet 🙂
    Bisous

    1. moi j’ai grandi dans un milieu très masculin du coup c’était pas mal vu que je joue à des jouets dits de garçon, mais à l’inverse c’était pas valable :s

Laisser un commentaire