Mon enfant ne veut pas embrasser son papi/sa mamie/son oncle… Dois-je l’y obliger ?

Pas mal de mères ou de pères se voient reprocher par leur entourage, que leur enfant ne veuille pas embrasser. Son papi, sa mamie, son oncle ou qui sais-je encore.
J’ai déjà abordé le sujet dans l’article plus global Les repas en famille ou de fête avec un bébé. J’ai envie d’aborder aujourd’hui ce sujet dans un article dédié.

L’origine de la bise

La bise, le fait de faire un bisou pour saluer, est une convention sociale solidement ancrée dans certains pays, notamment en France.
Si sa pratique existe depuis l’Antiquité et a pu varier selon les périodes ou les endroits, ce sont les Romains qui l’ont vraiment institué dans la forme qu’on connait aujourd’hui.
Si il y a quelques mois le fait de ne pas la faire pouvait être considéré comme un signe de radicalisation religieuse, pour le coup en ce moment et pour un moment à venir avec le covid 19 elle est proscrite.
Mais je m’égare un peu…
Personnellement je n’ai jamais aimé cette convention. Ca me soulait enfant, ça me soulait au lycée, et ça me soule toujours. Je rend la bise quand on me tend la joue, je la fais dans un nouveau travail au début, mais très vite je finis par dire bonjour simplement à l’oral ou en faisant un geste circulaire de la main quand il y a un grand groupe.

Quid du consentement ?

S’embrasser, que ce soit en se faisant la bise ou un baiser sur la joue, est un signe d’affection indéniable pour beaucoup.
Pour autant, doit-il est obligatoire ? Peut-on envisager de rendre l’affection obligatoire, du moins les signes extérieurs d’affection ?
Le fait de contraindre un geste de ce type ne peut qu’inciter à se questionner sur la notion de consentement. Notion au combien importante dès le plus jeune âge.
Il n’est jamais trop tôt pour enseigner à un.e enfant que son corps lui appartient. Qu’on est libre de vouloir faire un bisou, mais aussi de refuser d’en recevoir un.
Parce que la question ne se limite évidemment pas au fait d’en donner.

Si vous connaissez Fanny Vella, vous connaissez sûrement sa série de dessins »Et si on changeait d’angle ? », qui va devenir incessamment sous peu un livre que j’ai ici très hâte de recevoir.
Voici un de ses dessins sur le sujet du consentement :

mon enfant ne veut pas embrasser lesptitesmainsdabord

Vous pouvez en trouver d’autres sur son compte Instagram, ou commander le livre ici.

Si un.e adulte se montre insistant.e ?

Si jamais un.e adulte se montrait insistant.e, par exemple en recourant au chantage ou aux menaces « tu es méchant.e je ne te ferais plus de cadeau » « tu ne m’aimes plus ? » etc, il est tout à fait possible de désarmorcer de différentes manières.
Par exemple, en expliquant clairement à l’adulte son désaccord.
Mais aussi en s’adressant directement à l’enfant. Lui redire qu’ile n’est obligé.e à rien, que c’est son corps. Eventuellement lui proposer une alternative pour saluer ou dire au revoir.
Par exemple à l’oral, un geste de la main, un check, etc.

Pour aller plus loin  :

Deux livres jeunesse :

Je peux te faire un bisou de Soline Bourdeverre-Veyssiere et Chloe Fruy

mon enfant ne veut pas embrasser lesptitesmainsdabord

et Ca suffit les bisous, de Pascal Bruckner, Jean-Pierre Kerloc’h :

mon enfant ne veut pas embrasser lesptitesmainsdabord

Et un article sur l’histoire de la bise.

 

Et vous ? Déjà rencontré le souci ?
Comment vous vous positionnez ?

Laisser un commentaire