Je n’arrive pas à tirer mon lait, booster sa lactation

Le tire-lait n’est de manière générale pas utile lorsque l’on allaite.
Il peut même mener à un climat anxiogène parce que le tirage n’est pas représentatif de ce que bébé boit en étant au sein.
Par exemple, quand on conseille à une mère qui a l’impression de manquer de lait (de manière avérée ou non) de tirer et lui dire qu’elle doit complémenter dès lors qu’elle n’obtient pas les quantités souhaitées (sur quelle base d’ailleurs ?).

power pumping ne croyez pas votre tire-lait

Il peut néanmoins le devenir dans certains cas.
Par exemple lors d’une naissance prématurée la mère peut être amenée à tirer son lait pour stimuler sa montée de lait et/ou faire donner son lait à son bébé.
Il peut être également utile lorsqu’elle doit s’absenter et faire donner son lait en son absence et exprimer son lait pour éviter un engorgement et une baisse de sa lactation.
Ou encore lorsqu’elle est tire-allaitante exclusive (ce sera le sujet d’un prochain article).

Quand la mère n’arrive pas à tirer son lait ou très peu on peut alors explorer plusieurs pistes :

le modèle du tire-lait : certains tire-lait sont moins bien réputés que d’autres. Je lis par exemple pas mal de retours mitigés ou carrément mauvais de la marque Kittett. Quand les mamans passent à un autre modèle (par exemple de la marque Medela) elles observent souvent une amélioration.
Il existe également d’autres marques, vous pouvez consulter un comparatif ici.
la taille de la téterelle : souvent les tire-lait sont loués et fournis avec une taille de téterelles standard, sans aucune information à la maman quant aux différentes tailles existantes.
De même les tire-lait manuels n’existent qu’à taille unique.
Quand la téterelle est trop grande ou trop petite, en plus d’une gêne et/ou d’une douleur, la quantité de lait obtenue peut être impactée.
son branchement : ça peut sembler évident mais quand on utilise le tire-lait double pompage en simple pompage il faut boucher un des trous. Le tire-lait peut aussi avoir un dysfonctionnement.
se détendre : idem ça semble évident mais lorsque l’on souhaite tirer pour une raison précise comme fournir du lait au bébé, on peut vite stresser de ne pas y arriver et c’est anxiogène.
La sécrétion d’hormones de stress peuvent influer négativement sur le réflexe d’éjection.
La mère peut s’installer confortablement, dans un contexte agréable, par exemple dans un fauteuil, avec les téterelles coincées dans un soutien gorge de tirage, pour avoir les mains libres et lire un livre, regarder une série ou tout autre chose agréable et qui ne focalise pas son attention sur le tire-lait et ses contenants. Cela l’aidera à diminuer son stress, et sécréter de l’ocytocine.
Dans la même idée des mamans obtiennent un réflexe d’éjection plus rapide en pensant à leur bébé ou en en regardant des photos.

Optimiser le tirage de lait maternel Tirer mon lait

Il existe également des techniques pour booster.
Elles peuvent être utilisées dans le but de tirer plus si baisse lors des tirages, mais aussi lors d’une baisse de lactation avec bébé uniquement au sein.
En plus de chercher la cause de la baisse (prise du sein inefficace du bébé, stimulation pas assez régulière, reprise d’une contraception, retour de couches…), et des pistes évoquées plus haut, la mère peut se servir de cette stratégie pour booster sa lactation.
Elle devra pour se faire se munir d’un tire-lait électrique double pompage performant.
Par exemple le Symphony de Medela ou encore le Spectra S3 de Spectra.
(Pour rappel avec une ordonnance ils peuvent se louer et s’obtenir rapidement via des sites tels que Grandir nature ou Suckle, avec une prise en charge de la sécurité sociale et/ou de la mutuelle, plus d’infos ici).
Les effets se font généralement sentir au bout de 2 à 3 jours.

Il existe deux variantes de cette technique, appelée « Power pumping » :

La première a été mise au point par une consultante en lactation IBCLC américaine, Catherine Watson Genna. Elle est recommandée dans le cas de bébés nés à terme et en bonne santé.
– Placez le tire-lait dans un endroit de votre maison où vous passez souvent du temps et où vous serez confortable assise ou debout.
– Chaque fois que vous passez près du tire-lait, utilisez-le pendant 5 à 10 minutes. Arrêtez quand vous commencez à avoir la bougeotte ou à vous ennuyer. Vous pouvez tirer votre lait aussi souvent que toutes les 45 minutes. Tirer plus souvent n’est pas utile.
– Il n’y a pas besoin de réfrigérer le lait entre chaque session de tirage ni de nettoyer le kit à chaque fois. Vous pouvez continuer à tirer dans le même récipient et à utiliser le même kit d’accessoires pendant 4 à 6 heures, selon la température de votre maison (une maison plus chaude nécessitera des mises au réfrigérateur et des lavages plus fréquents). À ce moment, mettez juste le lait accumulé au frigo, nettoyez le kit, et c’est reparti pour 4 à 6 heures.
– Prévoyez de tirer au moins 10 fois par jour.
– Essayez de faire une sieste dans l’après-midi et d’avoir une période de sommeil interrompu de 4 à 6 heures la nuit. Ne vous réveillez pas spécifiquement pour tirer, mais si votre enfant vous réveille, vous pouvez en profiter pour faire un rapide tirage avant de vous rendormir.

tirer mon lait power pumping

La deuxième est proposée sur le site Lact&sens, j’ignore qui l’a lancée, mais elle est régulièrement recommandée dans les groupes Facebook de mamans tire-allaitantes exclusives.
Pendant une heure dans la journée :
– Tirer vingt minutes puis faire une pause de dix minutes,
– Tirer dix minutes puis une nouvelle pause de dix minutes,
– Tirer dix minutes.
Le reste de la journée mettre bébé au sein ou tirer normalement.
Idem les résultats se ressentent souvent au bout de deux trois jours.

tirer mon lait power pumping

 

Et vous ? Déjà eu du mal à tirer ?
Qu’avez vous fait ?
Connaissiez-vous les astuces citées ?

 

*L’image à la une vient du site Kopines.

 

 

2 Replies to “Je n’arrive pas à tirer mon lait, booster sa lactation

Laisser un commentaire