Application d’allaitement : top ou flop ?

Je suis sur pas mal de groupes d’allaitement et je vois fleurir depuis quelques temps l’utilisation d’applications par les mamans dédiées aux bébés, notamment une : l’application d’allaitement.

Alors, en quoi consiste ce genre d’applications ?

Un exemple avec celle de Gallia.

Oui, oui, vous avez bien lu, Gallia, du groupe Danone.

S’ils précisent à la question souhaitez vous recevoir des mails d’information de la marque, que le lait maternel reste l’aliment indispensable à bébé avant ses 6 mois, on peut tout de suite deviner qu’à partir de 6 mois je recevrai toutes sortes de mails m’informant et me vantant leurs gammes.
Cette petite phrase pas anodine est tout bonnement obligatoire.
Ils ont interdiction de faire la promotion de lait premier âge.

Gallia application allaitement
D’ailleurs, en partageant des contenus et en participant au programme on peut cumuler des points toute l’année.

Gallia application allaitementGallia application allaitement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les échanger contre des produits de la marque donc… Bon j’suis mauvaise langue, pas que. Des jouets, coffrets de produits bébé ou autres choses. Mais, aussi des réductions sur les gammes croissance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bref, je m’égare.

Après avoir répondu à 3 questions/informations :
– bébé déjà là ?
– sa date de naissance,
– vais-je reprendre le travail, et la date de reprise,

Me voilà inscrite.

L’application propose trois services :
un suivi quotidien,
des articles,
une équipe d’experts.

Le suivi quotidien :

Il permet de rentrer des données et faire des statistiques et courbes automatiquement à l’aide des données.
On peut notamment y noter :
chaque tétée, le temps passé au sein gauche, au sein droit, mais aussi une appréciation (sereine, agitée, relaxante ou encore douloureuse).
En mettant que la tétée est douloureuse, un petit conseil s’affiche « n’hésitez pas à varier les positions pour vous soulager ».
les temps de sommeil,
toutes les boissons bues (avec comme conseil de boire 2L d’eau par jour).
En notant que j’ai bu 3 tasses de café, encore un petit message : « Limitez la consommation à moins de 3 tasses par jour ». Même recommandation pour le thé. Idem pour le soda, pour deux tasses « limitez la consommation de soda ».

Les articles :

J’ai été agréablement surprise.
Pas d’informations détaillées plus que ça, mais pas de désinformation en tant que telle.
Par exemple pour les médicaments, il est précisé dans un des articles que la majorité sont compatibles, et le CRAT est mentionné pour vérifier la compatibilité (en recommandant évidemment d’en parler avec son médecin).
Dans un autre nommé « pas assez de lait » il est rappelé que très peu de femmes ne peuvent pas produire de lait, et font mention des pics de croissance.

Après, ça reste du contenu très limité.
Une maman peut penser ne pas avoir assez de lait pendant un pic de croissance mais pas seulement.
Le retour de couches, une mauvaise prise du sein, un frein de langue et/ou de lèvre, un RGO… Plein de choses font qu’un bébé peut téter souvent et donner l’impression à sa mère qu’elle manque de lait.

Concernant la reprise du travail, des informations plutôt fiables encore une fois, mais rien sur la confusion sein tétine. Il n’est fait mention que du biberon. Et aucune alternative. (Pour rappel : la confusion et des témoignages.

En somme, c’est pas exceptionnel, mais je m’attendais à pire.

Experts :

Pour finir l’application propose une troisième section : experts.
Dans cette section elle présente son équipe d’experts qui, je suppose, rédige les contenus.
L’équipe est composée de : un coach sportif, une éducatrice sportive, plusieurs sages-femmes, une sophrologue et un pédiatre.
Il est possible dans la rubrique contact de contacter les sages-femmes, par mail, ou en étant rappelé(e).
Dans cette rubrique, on peut aussi accéder à une FAQ avec des questions réponses.
Et là, c’est déjà mon bien que les articles.
Minimisation des risques d’utilisation des bouts de sein, dédramatisation de douleurs « il n’est pas rare que des mamans aient très mal les premières semaines puis que la douleur disparaisse, alors courage! », en ayant recommandé juste avant des crèmes et des bouts de sein, en se limitant à la position.

Au final, qu’est-ce que j’en pense ?

Je ne jette la pierre à personne, moi-même à la sortie de la maternité j’ai téléchargé une application d’allaitement pour continuer à faire ce qu’à la maternité on m’a poussée à faire : tout noter.
Le nombre de tétées, leur durée, mais aussi les temps de sommeil, les urines, les selles…

Quoi de plus anxiogène ? Exacerbé par les courbes qui poussent à tout analyser dans le moindre détail.

Une maman, qui sort de la maternité, vient de vivre un accouchement. Elle a bien d’autres choses à faire.
Notamment prendre soin de son bébé mais aussi d’elle, en se reposant par exemple.
Prendre la peine de tout noter est une perte de temps, mais peut aussi immiscer des doutes, craintes

Une des applications, Baby tracker, va même plus loin en proposant de noter pas moins de 20 choses !
Des classiques, nombre de tétées ou biberons pris dans la journée pour les parents n’allaitant pas, à l’humeur, la taille, le poids, ou encore le tour de poitrine ?
Et tout ça pour la modique somme de 3,49 euros.

Mais surtout on lâche prise. La moyenne des tétées est autour de 8 à 12 par jour, sachant que ça peut être moins comme plus.
On se fie plus aux couches de bébé qu’à la fréquence des tétées : autour de 5 à 6 par jour , et 3 à 4 selles par jour à partir de 4 jours jusque 4-6 semaines
Je vous conseille plutôt que de tout noter, vous renseigner sur les rythmes d’un bébé, et les situations où  vous devriez vous tourner vers un professionnel formé pour un accompagnement : ici.
Et pour savoir si le professionnel de santé que vous allez voir soutient ou non l’allaitement quelques pistes .
Et au pire, si vraiment vous tenez à noter quelques trucs, une feuille et un stylo, ou les notes de son téléphone font tout aussi bien l’affaire.

En plus de ça, je trouve le fait que Gallia propose des conseils d’allaitement serait comme Mc do qui prodigueraient des conseils en nutrition.
Selon moi, c’est juste pour eux un bon moyen de se donner une image sympathique auprès des mamans allaitantes. De quoi leur donner envie de se tourner vers la marque lorsqu’elles arrêteront d’allaiter.

En bref, pour moi, gros flop.

Et vous ?
Vous en pensez quoi?
Vous en avez déjà utilisé ?

 

11 Replies to “Application d’allaitement : top ou flop ?

  1. Effectivement, c’est clairement pour récupérer les maman qui arrêterons l’allaitement.
    J’aime beaucoup ta comparaison avec Mc Do car c’est exactement ça !
    Le lâcher prise est vraiment la clé 🙂

  2. Bonjour, merci pour cet article. Personnellement, 3ème allaitement en cours, pour les précédents je notais dans une note ou sur papier l’heure et le côté de la tétée (voire même le temps !). Là je n’ai rien noté ni regardé le 1er mois, puis avec l’introduction de la sucette j’ai voulu savoir à quel besoin répondre : faim ou succion ? J’ai téléchargé l’appli baby tracker dont vous parler, et je n’utilise que les fonctions gratuites : tétées (pour savoir quand était la dernière, j’aime beaucoup le widget qui évite de déverrouiller son téléphone pour ne pas se tromper de côté), selles (ma fille ne fait pas tous les jours, ça m’aide à comprendre pourquoi elle se tortille si ça fait 3 jours), et sommeil un peu moins mais dans la journée si elle pleure je vais capter qu’elle est cuite…
    Disons qu’avec deux aînées en bas âge on ne retient pas forcément tout sans aide, et avec le téléphone je n’ai besoin que d’une main pour tout noter!
    Ps: la moyenne des 8-12 tétées, c’est pour un nouveau-né non?

    1. bonjour, merci du retour
      vous connaissez les risques de l’introduction de la tétine ?
      mais non cette moyenne perdure tant que l’allaitement est exclusif, et la diversification étant au départ de la découverte avant tout un bébé peut téter à ce rythme un moment ^^

      1. Bonjour, oui je connais les risques liés à la tétine, c’est pour ça que j’ai attendu qu’elle ait un mois. Je n’ai pas trouvé d’autres solutions qui nous convienne, entre mon petit doigt (qu’elle prend encore parfois la nuit), plus de tétées mais c’était synonyme de vomi systématique pour trop plein (j’ai un REF…) ou tétine à la demande uniquement… j’ai fait mon choix.

        Ok pour la fréquence, je pensais que ça diminuait. Ma fille de 4 mois a une moyenne de 6-7 tétées.

        1. Bonjour, malheureusement passé un mois ou non le risque est toujours présent
          pour le REF vous avez tenté des choses ?
          c’est compliqué par échange de commentaire sur le blog, vous pouvez venir sur le groupe allaiter en maternant si vous le souhaitez

  3. Hello, je suis en plein dans cette phase, de retour de la maternité depuis 2 jours et… j’ai téléchargé une application 😉
    J’ai bien conscience qu’elle vise plus à me rassurer moi qu’autre chose ! Mais en attendant d’avoir plus confiance en mon instinct, j’ai l’impression de « maîtriser » en notant la durée et la fréquence des tétées… donc pour l’instant top pour moi, mais à ne pas prolonger si tout va bien !
    (J’ai téléchargé au hasard « carnets de bébé », pas de pub, plutôt pas mal conçu). Bonne journée !

Laisser un commentaire