A quel âge commencer la diversification ?

Je lis régulièrement des parents répondre à d’autres qui se posent la question de l’âge auquel commencer à varier les repas de bébé, qu’ils ont commencé à proposer du solide et donc la diversification alimentaire à bébé à 3 ou 4 mois.

Pourtant les recommandations de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) préconisent de ne donner que du lait jusqu’à six mois révolus.
L’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) quand à lui, dit qu’il est possible de commencer à proposer du solide à partir de 4 mois révolus, mais recommande également d’attendre les 6 mois révolus.

Alors pourquoi ne pas diversifier aussi tôt ?

Le lait se suffit à lui-même. Il contient tous les éléments nécessaires à la croissance de bébé.
Les bébés allaités sont en plus déjà sensibilisés aux différents goûts par le lait maternel et l’alimentation de leur mère.

Le système digestif de bébé n’est pas mature à la naissance et continue son évolution avec l’âge.
Les aliments solides ne sont pas adaptés à ce système digestif et peuvent causer à bébé bien des inconforts comme des maux de ventre, une constipation ou encore une gastro-entérite (études UNICEF).

– Plusieurs études ont fait le lien entre des diversifications précoces et le risque grandissant de développement d’allergies alimentaires ou d’eczéma.

– Diversifier trop tôt peut aussi entrainer un risque supérieur à la normal de pneumonie et otites (études ANAES).

– Pour finir, les parents ayant tendance à proposer des aliments sucrés en premier, cela peut développer une appétence pour le sucré et favoriser les risques d’obésité infantile.

Comment savoir si bébé est prêt physiquement ?

Mis à part l’âge, quelques éléments peuvent montrer que bébé est prêt à commencer à goûter des aliments solides.
6 mois c’est l’âge où bébé commence à tenir son dos droit. Il peut commencer à transférer avec la langue les aliments de l’avant à l’arrière de la bouche.
Il peut montrer qu’il n’a plus faim et détourner la tête si on lui propose à la cuillère.
Les premières dents apparaissent.
Son système digestif est désormais capable de digérer les aliments, et sa muqueuse intestinale s’est développée réduisant les risques d’allergies alimentaires.

Et l’intérêt dans tout ça ?

Etre prêt physiquement est une chose, être intéressé en est une autre.
Souvent, dès le plus jeune âge, les bébés peuvent nous regarder intensément pendant qu’on mange, ou se mettre à ouvrir la bouche.
C’est d’ailleurs souvent confondu avec un réel intérêt et pousse des parents à diversifier trop tôt.
A cet âge là c’est souvent du mimétisme et une astuce existe pour pouvoir facilement le vérifier.
Elle consiste à proposer au bébé des aliments de dinette. Si cela le contente  cela montre que ça se limitait à ça.

Si l’enfant tarde à se montrer intéressé ou ne l’est pas plus que ça, ce n’est pas spécialement inquiétant.
Selon les recommandations de l’OMS, le lait reste l’aliment principal jusqu’à un an.
Tant que l’enfant continue à bien téter ou boire, et suit sa courbe, qu’il ne veuille pas pas ou peu manger solide n’est pas grave.
Vous pouvez toujours continuer à lui proposer mais sans insister au risque de le braquer et d’accentuer le rejet.

Un des avantages à mon sens de la DME dont je vous ai déjà parlé ici, est que la méthode respecte tout à fait ce principe de respect du rythme de bébé et de son intérêt pour la nourriture.

Ici, on a ainsi commencé à proposer du solide à bébé à 7 mois et demi, et il a réellement commencé à manger au sens propre du terme à 9 mois.

Et vous ? A quel âge votre (ou vos) bébé(s) a (ont) été diversifié(s)?

Sources et pistes pour aller plus loin :
AA 62 : L’introduction des solides
Le guide de la nutrition de la naissance à trois ans de l’INPES
Recommandations de l’OMS
Préconisations du programme national nutrition santé Manger Bouger

diversification alimentaire

14 Replies to “A quel âge commencer la diversification ?

  1. Il y a 6 ans la diversification se faisait a 6 mois, donc nous avons fait cela pour notre ainée. Aujourd’hui pour son petit frère on nous a dit de commencer a 4 mois, nous n’avons pas suivi ces avis de professionnels et nous attendons patiemment ses 6 mois comme pour sa soeur.

  2. Bonjour de notre côté on a commencé à diversifier à 4 mois par du sucre et petite cuilliere (3/4) au départ puis mixe lait sucre dans le biberon. Et cela s’est bien passé il a 5 ans aujourd’hui aucune allergie alimentaire connue mange vraiment de tout sans aucune bataille mais le fait de commencer la diversification en respectant les aliments à introduire ne la pas fait arrêter le lait qu’il a continuer le matin et le soir une fois qu’il mangeait complètement jusqu’à la petite section et faisait ses nuits depuis la maternite. Et nous étions épaule par notre pédiatre qui a respecté nos choix… donc pour notre bébé 2 se sera pareil !

    1. Bonjour. J’entend que pour vous ça s’est passé et tant mieux ^^
      Mais si les recommandations sont là c’est qu’elles sont le fruit d’études sur le sujet. Pour moi ce n’est pas à négliger

      1. Les études il y en a pour tous les goûts. Je peux également vous sortir des dizaines d’études qui vont dans l’autre sens. L’idée c’est aussi de faire comme on le sens le mieux sans se culpabiliser et avec l’appui des médecins. Il n’y aucune certitude dans l’éducation et le développement de bébé. On tâtonne, on change d’avis, on se trompe, c’est ça qui fait de nous des parents, pas de suivre à la lettre la dernière étude en date.

        1. Bonjour, et bien je suis preneuse parce qu’en fait quand on cherche au sujet de la diversification, des études contradictoires y en a pas quinze.
          Y en a bien une récente, mais financée par Blédina alors entre les institutions mondiales ou locales de santé, qui n’ont pas d’intérêt financier à une diversification précoce, ou une entreprise avec des intérêts financiers, mon choix est vite fait pour ma confiance ^^
          Aucune certitude certes, un bébé n’en est pas un autre.
          je ne dicte à personne quoi faire. Je donne les informations pour que chacun puisse faire un choix éclairé

  3. Le souci c’est quand son pédiatre ne suit pas les recommandations de l’OMS et préconise de commencer la diversification à 4 mois parce qu’il trouve que le bébé n’a pas pris assez de poids et qu’il tète trop souvent dans la journée. Résultat, ma fille a développé une allergie au lactose et un eczéma. Pour mon deuxième enfant, je ne suivrai pas ses conseils…

    1. aie aie, en effet pas terrible
      quand bébé ne tète pas assez il vaut mieux voir quelqu’un de formé en allaitement pour trouver la cause et une ou des solutions
      je comprend que ses conseils ne soient pas suivis la prochaine fois en tout cas
      ça va maintenant ?

  4. Saviez vous qui ne alimentation exclusivement de lait jusdue 1 an favorisait le gène le l’autisme ? Mon fils a commencer les purées a 4 mois il n’a aucune allergies et est en parfaite santé

    1. Le gêne de l’autisme ? Quel rapport entre les deux ? Je suis curieuse de voir des sources scientifiques sur le sujet.
      tant mieux pour votre fils, mais les effets peuvent se voir à moyen et long terme, même si je lui souhaite une bonne santé toute sa vie
      des tas de gens fument et vont bien, il n’empêche que l’on sait tous maintenant que c’est à éviter. je vois la diversification précoce pareil ^^

  5. Du coup les tableaux pour la diversification qui commencent à 4 mois on en fait quoi ?? Il n’en existe pas pour 6 !! Du coup on décale ? Ou on commence directement par le 6 ème mois ??

Laisser un commentaire