Qu’est-ce que la DME ou BLW ?

dme blw

On en entend de plus en plus parler avec les années dans le milieu des parents ou futurs parents, mais qu’est-ce que la DME ?
La DME ou Diversification Menée par l’Enfant est le terme français pour le BLW ou Baby Led Weaning.

Plus qu’une méthode de diversification alimentaire, c’est une philosophie.
Le bébé n’est pas nourri par le parent, mais se nourrit seul.
Il commence à manger des morceaux directement, sans passer par les purées ou compotes, à la différence de la diversification classique.
Le parent laisse son enfant découvrir et expérimenter, en offrant des aliments sains.

Pourquoi la DME ?

– C’est une suite parfaite de l’allaitement. Les bébés non allaités ont la mâchoire qui a été moins sollicitée, et n’ont pas été éveillés aux goûts par le lait mais il est quand même possible pour eux de faire la DME.
– L’autonomisation. Bébé a le plaisir de faire seul, en imitant ses parents et/ou frères et soeurs. Il s’entraîne à mastiquer, développe sa motricité fine et sa coordination en saisissant les aliments et en les portant à sa bouche.
– L’éveil aux goûts. Les aliments sont souvent proposés bruts dans les débuts. Du coup, bébé peut distinguer et apprécier le goût de chacun. Si un goût le dérange, il est plus facile d’isoler l’aliment et de manger le reste que dans une purée ou une compote.
– La prise en compte des besoins. Comme pour l’allaitement qui est à la demande, on ne quantifie pas. Bébé écoute sa faim, ses besoins, et prend ce dont il a besoin. On lâche prise, on lui fait confiance et on propose des choses variées dans lesquelles il pourra piocher. Est-ce vraiment grave s’il mange le fruit avant le légume, ou le fromage avant ?
– La convivialité au repas. Souvent, en diversification classique, bébé mange avant seul, nourri par un des parents. Là, le parent n’a pas à gérer la cuillère pendant que lui-même mange. C’est beaucoup plus convivial pour tout le monde. Et le bébé peut, en agrémentant différemment au début si besoin, manger la même chose que le reste de la famille, ce qui éveille son intérêt pour son assiette et évite d’avoir trop de préparations à faire.
Lors d’une sortie idem, pas besoin de se balader avec pots et matériel, il est facile de trouver quelque chose pour bébé, et au restaurant ici on demande systématiquement une assiette de garniture supplémentaire.

Comment ?

Bien entendu, proposer des morceaux à bébé ne se fait pas comme ça pour éviter tout risque de fausse route.
On propose dans un premier temps des morceaux d’aliments de la taille du poing de bébé, qu’il puisse les saisir facilement et les porter à sa bouche.
On passe souvent aux morceaux plus petits quand bébé est capable de les attraper.
D’abord avec quelques doigts, puis avec son pouce et son index pour les vraiment touts petits comme les petits pois.
Pour cela il suffit d’observer la manière dont attrape bébé les objets/jouets…
Pour les touts petits, il y a le test de la pince. Quand bébé sait attraper les objets plus petits avec son pouce et son index en pince, c’est qu’il est à priori prêt à manger des morceaux plus petits. C’est souvent pour les bébés allaités une période où il font aussi le geste de la pince sur le téton du sein non bu pendant une tété
Dans les aliments on propose des choses fondantes en bouche. Les légumes peuvent être cuits à la vapeur, les fruits sélectionnés bien mous, des cracottes…
Il n’y a plus vraiment d’ordre d’introduction recommandé donc après c’est à vous de voir ce que vous proposez. Ici j’ai suivi les saisons.
La carotte souvent proposée au départ aux bébés est un faux ami de la DME. Sa cuisson est particulièrement difficile au départ. N’hésitez pas à proposer d’autres choses d’abord, et à piquer régulièrement vos aliments pendant la cuisson. Si l’aliment est trop dur bébé n’arrivera pas à le téter/mâchouiller, s’il est trop mou il y a de grandes chances qu’il se réduise en purée dans sa main sans arriver à la bouche.
Les risques de fausses routes sont aussi importants qu’en diversification classique, mais n’hésitez pas à suivre une formation de gestes aux premiers secours. DME ou pas de toute façon c’est toujours conseillé vu que les bébés à une période mettent tout à la bouche.
Il est important selon moi quand on a un bébé de connaître la méthode d’Heimlich.
Vous pouvez la trouver ici. Sinon, de manière plus générale la croix rouge ou les pompiers organisent régulièrement des sessions du PSC1, pour une soixantaine d’euros.
Même si les fausses routes sont très peu nombreuses, n’hésitez pas à donner une tétee à bébé avant le solide. Ca lui permettra de rejeter plus facilement un morceau gênant.
Ca arrive parfois quand un aliment reste un peu collé au palais, bébé peut être un peu rouge en faisant l’effort de le rejeter. A presque deux ans, ça arrive encore parfois au mien, quand il avale trop vite un aliment.

Quand ?

De manière générale, il est conseillé de diversifier à partir de 6 mois révolus, et pas avant 4 mois révolus.
En DME, on va plus loin, en partant du principe qu’on respecte le rythme de bébé.
Généralement, on commence à proposer quand :
Bébé tient assis ou tient son dos bien droit. C’est important pour éviter les risques de fausse route.
Il montre de l’intérêt. Tant que bébé ne montre pas d’intérêt pour le solide, on peut partir du principe que rien ne sert de lui proposer. Jusqu’à un an le lait reste l’aliment principal, rien ne sert de se presser. Ils auront toute leur vie pour manger.
Parfois, il arrive que les bébés ouvrent la bouche en regardant les autres manger. C’est souvent du mimétisme, et pour pouvoir vérifier si chez votre bébé c’est du mimétisme ou un réel intérêt, vous pouvez lui donner pendant que vous mangez des aliments de dinette. Si ça lui suffit, c’est que c’était du mimétisme, sinon c’est que ça l’intéresse réellement.
Certains ont un peu de réticence quand bébé n’a pas encore de dents, mais ça n’empêche absolument pas de commencer si les critères sont remplis.
Bébé peut mâchouiller avec ses gencives.

Mélanger diversification classique et DME ?

En plus de ne comporter aucun intérêt à mélanger les deux méthodes, la DME étant une philosophie allant au delà d’une méthode, c’est déconseillé.
En effet, quand bébé mange des purées il ne gère pas la quantité, ne met pas en bouche, et avale tout rond, alors que quand il mange des morceaux, il doit mastiquer avant d’avaler.
Mélanger les deux peut donc entrainer une confusion, et un risque accru de fausses routes.

Passer des purées à la DME ?

Une question qui suscite souvent des désaccords entre les personnes pratiquant la DME. Certains sont fermes et catégoriques et disent qu’il vaut mieux suivre les étapes de la diversification classique quand on l’a commencé.
D’autres pensent que c’est faisable.
Selon moi, il faut prendre en compte le passif de bébé. Est-ce qu’il a déjà acquis le réflexe d’avaler tout rond ?
Passer à la DME après quelques purées rejetées par bébé, ou quelques mois après une diversification classique est différent.
Si bébé n’a pas encore acquis le réflexe c’est envisageable en faisant attention de respecter les quelques règles en proposant les aliments à bébé.
Quelques mois plus tard, ça peut être dangereux, et de toute façon la DME étant une philosophie, ça n’en serait pas réellement donc il vaut mieux lâcher prise, et proposer au prochain bébé dès le départ.

Pour illustrer un peu cet article, je vous propose les affiches faites par Bougribouillons (dont je vous avais déjà partagé des illustrations dans un autre article ^^).

dme_maj_01

dme_maj_02

dme_maj_03dme_maj_04dme_maj_05dme_maj_06

Si vous souhaitez aller plus loin, voici quelques sites qui sont des références à ce sujet et regorgent d’informations théoriques et pratiques :
– Diversification alimentaire,
– Bébémangeseul qui a d’ailleurs fait un livret informatif plus que complet que vous pouvez trouver ici.
Pour les anglophones, quelques pistes ici ou encore .

Et vous ? Vous connaissiez ? Vous avez pratiqué ou l’envisagez ?

 

7 Replies to “Qu’est-ce que la DME ou BLW ?

  1. On pratique ici aussi (bb a 10 mois), mais parfois on mixe les méthodes, si on est de sortie et qu’on n’a pas envie de nettoyer le sol on lui porte quelques aliments à sa bouche.
    (Elle fait encore beaucoup de charpie avec ses doigts)
    C’est surprenant quand même à quelle vitesse les bb gèrent leur réflexe « gag » et le trop plein, ça nous a impressionnés à la maison 🙂

    1. si elle gère depuis plusieurs mois c’est faisable mais attention quand même, les laisser gérer le morceau c’est leur permettre d’appréhender la taille… 😉 mais oui ici ça m’impressionne toujours même à deux ans. il se gère niquel

Laisser un commentaire