Louer un tire-lait

tire lait

Quand on allaite, il se peut pour plusieurs raisons qu’on soit amenée à tirer son lait (que ce soit de manière occasionnelle, ou régulière).

Et là, plusieurs possibilités : opter pour un tire-lait manuel, ou un électrique, voire parfois les deux.

Quelques explications pour s’y retrouver…


Quand on opte pour l’électrique, plusieurs choses sont à savoir.

La première, c’est que si on le loue, en France, la sécurité sociale prend en charge 100% du montant hors dépassement le premier mois, puis 65% les mois suivants. Il faut pour cela se munir d’une ordonnance généralement fournie à la sortie de la maternité, sinon un p’tit tour chez un médecin ou une sage-femme.

Les mutuelles prennent bien souvent en charge le reste, voire les dépassements éventuels.

Il ne reste en théorie que l’achat des téterelles qui n’est pas pris en charge.

Sauf que, si on veut éviter de se ruiner, il vaut mieux garder en tête que les pharmacies sont des commerces, appliquant des marges très TROP variables.

Certaines pharmacies ne pratiquent pas de dépassements, et ne demandent pas de caution pour certains appareils, quand d’autres pratiquent des tarifs exorbitants avec des demandes de caution allant parfois jusqu’à 500 euros.

Il est difficile de se projeter mais pour un dépassement moyen de 5 euros par semaine, non pris en charge si vous n’avez pas de mutuelle par exemple, imaginez vous payer 270 euros au bout d’un an d’utilisation !

Il vaut mieux donc prendre du temps pour se renseigner au téléphone auprès de plusieurs avant de se déplacer, et éviter de se retrouver avec une facture énorme au moment du rendu de l’appareil.

Il y a également des sites comme grandir nature ou encore suckle, la location n’est pas réservée aux pharmacies.

Dans tous les cas, prenez le temps de noter les tarifs, demandez bien les montants des dépassements, et le prix des téterelles qu’il vous faudra acheter (prix qui peut varier du simple au double).


La deuxième chose à savoir, est que tous les tires-lait ne se valent pas.

Certaines marques comme Medela sont devenues des références. D’autres sont souvent déconseillées par leurs utilisatrices comme la marque Kittett.

Ensuite, certains auront plus un usage domestique alors que d’autres se veulent transportables et moins fatiguant que les manuels.

Pour ma part j’ai utilisé le

Le medela lactina : medela lactina

Les + : Double pompage, donc efficacité maximale; a fait largement ses preuves (il est beaucoup utilisé en milieu hospitalier); le gros +++ pour moi et c’est méconnu : ses téterelles peuvent s’utiliser avec leur piston en mode manuel! Ça évite l’achat d’un manuel pour le boulot ou l’extérieur. (Je l’ai rendu il y a plus de 5 mois, et utilise encore le système manuel maintenant que je fournis moins à la nounou).

Les – : Encombrant, bruyant, lourd. Il vaut mieux l’utiliser à domicile pour la version électrique.

 

Mais je vous ai fais ici un petit comparatif des principaux modèles existants, en recueillant les avis de nombreuses mamans.


Il existe des tailles de téterelle.
En pharmacie, souvent c’est la taille standard (24mm) qui est donnée sans aucun questionnement de la part du pharmacien.

Et pourtant, une mauvaise taille de téterelle peut entrainer des douleurs mais aussi gêner l’expression du lait.

Alors comment savoir ?

Tout simplement en mesurant votre téton.

taille téterelle medela Sinon, si vous avez déjà effectué l’achat mais ressentez une gêne, voici quelques dessins pouvant vous donner une piste :

taille téterelle medela

*Les images proviennent du site Medela, vous pouvez les retrouver ici.


Si une information manque après la lecture de cet article, n’hésitez pas à commenter et la demander 😉