Tirer son lait

Une maman allaitante peut avoir besoin pour plusieurs raisons de tirer son lait et le faire donner en son absence à son enfant.
Je vous parle déjà sur le blog de la reprise du travail, mais aussi des différentes possibilités pour chauffer le lait maternel.
Ici je reviens sur tout le reste : quand, comment, comment le stocker, combien de temps le conserver…

 

Comment :

Il existe plusieurs sortes de tire-lait.
Tout d’abord manuels et électriques.
Le manuel est plutôt recommandé pour un usage occasionnel ou pour tirer à l’extérieur, et l’électrique pour un usage fréquent et à domicile.
Cependant il existe des modèles électriques compacts, et des mamans font le choix du manuel de manière permanente. Et il existe aussi un modèle électrique dont les tétérelles peuvent s’utiliser en manuel pour éviter un double achat (le Lactina de Medela).
A savoir qu’l est également possible de tirer manuellement ( une petite vidéo ici).
Vous pouvez retrouver ici un petit comparatif prenant en compte les avis de mamans .

N’hésitez pas à vous tourner vers la location (prise en charge en totalité ou en partie selon les pays) pour limiter les frais. En pharmacie ou sur des sites dédiés : Grandir nature ou Suckle par exemple en France.
Plus de détails sur le sujet ici.

Ainsi qu’à vérifier la taille des téterelles dont vous aurez besoin avant de les acheter ou d’acheter un modèle manuel qui sont une téterelle à taille unique (certaines tailles ne sont possibles qu’avec des adaptateurs dispos sur Amazon).

Si vous faites du tire-allaitement exclusif ou que vous avez besoin de tirer momentanément pour compenser l’inefficacité de succion de bébé (par exemple lorsque bébé a un frein gênant), tournez vous vers un modèle puissant comme le Symphony de Medela, ou encore le Spectra 3 de Spectra.

tirer son lait

Quand :

Vous pouvez tirer votre lait dès lors que vous aurez besoin de faire garder bébé et fournir du lait en prévision.

Tirer avant une tétée n’empêchera pas bébé d’avoir du lait, mais le réflexe d’éjection pourra être un peu plus long à obtenir.
N’hésitez pas si c’est le cas à parler à bébé, l’inciter à continuer à téter, à stimuler manuellement votre sein pour l’aider (voir vidéo mise au-dessus).
Sinon vous pouvez par exemple tirer après une tétée, ou même pendant pendant que bébé tète un sein en tirant l’autre.
Les quantités tirées sont variables d’une femme à l’autre, mais aussi d’un moment à un autre (en général on obtient plus le matin plutôt que le soir).
Ne vous formalisez pas, et détendez vous.
En vous y prenant suffisamment à l’avance cela devrait vous permettre de constituer un stock suffisant selon la durée d’absence.

tirer son lait

Le conserver

Avant de tirer installez vous confortablement et soyez sereines.
Lavez-vous les mains avant de manipuler le matériel (tire-lait et téterelles).

Une fois le lait tiré, il existe une multitude de possibilité pour stocker le lait maternel :
– les sachets à usage unique. Tous ne se valent pas. Pour ma part j’avais une préférence pour ceux de la marque Avent ou Lansinoh. Les Medela coûtent relativement plus chers que les autres, et on a eu plusieurs soucis avec les Bébé confort (fuites, déchirement…).
Ils ont comme inconvénient d’être à usage unique (en principe), mais comme avantage un gain de place quand on prévoit un grand stock.
On peut les trouver en boutique de puériculture ou sur internet. Par exemple les Avent ici ou , les Lansinoh ici.
– les pots. Un peu plus cher en investissement que les sachets, mais réutilisables.
Vous pouvez par exemple trouver les Avent ici.
– les glaçons de lait. Certaines font des glaçons de leur lait (environ 10 à 20 ml selon les modèles) dans des bacs hermétiques comme celui-ci, puis les repassent dans des sachets classiques.
– tout autre pot propre et qui ferme (type petit pot en verre).
Il est aussi possible de congeler dans une bouteille d’eau petit format neuve vidée (non neuves elles regorgent de germes), en dépannage.

Les préférences varient d’une personne à l’autre, et selon le stock que l’on souhaite faire.

Une fois le lait stocké dans le contenant, notez-y la date de tirage et le prénom de votre enfant s’il est destiné à lui être donné dans un accueil collectif.

Il est déconseillé de cumuler les temps de conservation à leur maximum.
Cependant il est possible de congeler du lait dans les 48h s’il a été mis au frais.
Le plus tôt restant le mieux.

Il est possible de mélanger le lait de plusieurs tirages, à même température (donc logiquement froids), en prenant en compte pour la conservation le jour de tirage du premier.
Sachant qu’un lait frais peut être remis au frigo dans le but d’être chauffé une seconde fois, il vaut mieux le faire avec des laits n’ayant pas trop d’écart en terme de temps de tirage.

Avant de congeler le lait pour éviter un choc de température il est conseillé de le refroidir, soit en passant le contenant sous un filet d’eau froide, soit en le mettant quelques heures au frigo.

Avant de congeler votre lait en grande quantité, il vaut mieux faire le « test des lipases ». Il arrive que le lait se prédigére plus ou moins rapidement après tirage, pouvant lui donner un mauvais goût et/ou une mauvaise odeur.
Le lait reste consommable mais certains bébés peuvent le refuser.
Stockez une petite quantité de lait pour vérifier.
Si votre lait lipase faites le goûter à bébé pour voir s’il le refuse.
Si oui, il vous suffira après chaque tirage de chauffer votre lait quelques minutes jusque 60 degrés avant de le laisser refroidir et le stocker au frigo ou au congélateur. Vous pouvez vous aider d’un thermomètre de cuisine pour vérifier la température (comme celui-ci par exemple), ou observer la casserole. Lorsque des bulles apparaissent et que le lait frémit vous pouvez éteindre.

tirer son lait

tirer son lait

 

 

 

 

 

 

 

 

On entend souvent tout et n’importe quoi concernant les temps de conservation du lait maternel, y compris malheureusement de « pros » qui ne sont absolument pas formés dans le domaine, ou de mamans allaitant elles-même trop précautionneuses.

La pseudo règles des 4, la fausse idée qu’on ne peut conserver du lait déjà donné pour le donner une seconde fois…

Ces fausses informations conduisent parfois des mamans à jeter leur lait, le même lait qu’elles auront eu tant de mal à tirer et qui est de l’or liquide.

Du coup, je vous propose ce petit tableau récapitulatif des temps de conservation (avec en sources les données provenant d’études disponible sur le site de la Leche League).

tableau conservation du lait maternel allaitement

Hors de chez soi et le transporter

Quand on est amenée à tirer son lait plusieurs fois dans la même journée, notamment au travail, ne pas laver les téterelles entre les tirages peut permettre un gain de temps.
Il suffit pour cela de les placer dans le réfrigérateur dans un sachet hermétique.
Puis de les laver avec de l’eau chaude et savonneuse en fin de journée.

Il est déconseillé de congeler le lait en trop grande quantité, le lait congelé ne se chauffant qu’une fois.
Privilégiez plutôt des petites quantités (variables entre 50ml et 100ml par exemple), quitte à ce que la personne qui garde bébé chauffe deux sachets si besoin, ou complète avec des glaçons de lait.
Au bout de quelques jours de garde vous arriverez à avoir une estimation moyenne de la consommation réelle de bébé. Pour que la personne ne manque pas de lait vous pouvez lui fournir quelques sachets de réserve à mettre dans son congélateur.
Pour les premiers jours de garde pour éviter le gâchis privilégiez du lait frais, comme ça si non fini la personne pourra le remettre au frais et lui proposer une seconde fois.
Pour la décongélation privilégiez la au réfrigérateur. La personne pourra alors fractionner la quantité si besoin.

Pour conserver le lait au travail utilisez un réfrigérateur ou à défaut une glacière qui se branche sur secteur.
Pour le transporter un sac isotherme avec des pains de glace selon la température extérieure et le temps de trajet ( ou si vous avez une glacière sur secteur, branchez la si transport en voiture).

tirer son lait

Allaitement et travail : ce que dit le code du travail (pour la France)

Article L1225-30
Pendant une année à compter du jour de la naissance, la salariée allaitant son enfant dispose à cet effet d’une heure par jour durant les heures de travail.

Article L1225-31
La salariée peut allaiter son enfant dans l’établissement.

Article L1225-32
Tout employeur employant plus de cent salariées peut être mis en demeure d’installer dans son établissement ou à proximité des locaux dédiés à l’allaitement.

Article R1225-5
L’heure prévue à l’article L. 1225-30 dont dispose la salariée pour allaiter son enfant est répartie en deux périodes de trente minutes, l’une pendant le travail du matin, l’autre pendant l’après-midi.
La période où le travail est arrêté pour l’allaitement est déterminée par accord entre la salariée et l’employeur.
A défaut d’accord, cette période est placée au milieu de chaque demi-journée de travail.

Article R1225-6
La période de trente minutes est réduite à vingt minutes lorsque l’employeur met à la disposition des salariées, à l’intérieur ou à proximité des locaux affectés au travail, un local dédié à l’allaitement.

Votre convention collective peut parfois être plus arrangeante (par exemple dans le secteur de la banque congé d’allaitement consécutif au congé maternité d’un mois), temps d’allaitement plus long… N’hésitez pas à vérifier.
En tous les cas elle ne peut pas être plus restrictive.
N’hésitez pas à faire une demande officielle écrite sous forme de lettre recommandée par exemple si votre patron.ne se montre réticent.e, texte de loi à l’appui.

tirer son lait

 

Si vous avez une question à laquelle ça ne répondrait pas ou une remarque n’hésitez pas en laissant un commentaire.

 

*Merci à Camille pour la photo mise en avant ^^

5 Replies to “Tirer son lait

Laisser un commentaire